15 jours sans gluten (une surprise en fin d’article)

J’entame ma troisième semaine sans gluten et sans sucre. Je te raconte comment j’ai vécu les deux premières…

Les premiers jours ont été plutôt faciles : j’étais motivée, excitée à l’idée de relever ce défi, à l’affut de recettes, pleine d’idées d’alternatives… J’ai commencé par vider mes placards de ce que je ne pouvais pas manger, j’ai tout rangé dans un endroit qui n’est pas à ma vue pour ne pas y penser (je n’ai rien jeté car je ne vis pas seule donc je n’ai pas envie de le priver de chocolat ou de miel s’il en en a envie et parce-que je ne sais pas encore si je pourrai remanger du gluten et/ou du sucre un jour), et j’ai fait des courses en cherchant des produits que je pouvais manger et qui me feraient plaisir.

À la maison j’ai cuisiné, testé, goûté, apprécié… Je ne ressentais aucune frustration.

Puis j’ai vécu deux séjours familiaux avec ses contraintes et ses tentations.

Le premier évènement (un mini-week-end passé en famille pour fêter des anniversaires) n’a pas été trop dur car j’étais chargée de préparer l’accompagnement du plat donc j’avais opté pour du riz avec des légumes rôtis et je n’ai pas eu envie de dessert le moment venu mais, rien que de savoir que je ne pouvais même pas y goûter, c’était agaçant et frustrant (l’esprit est tordu).

Le deuxième séjour a été plus dur à vivre car il a duré trois jours et j’ai eu le sentiment d’imposer mon alimentation à tout le monde. Même si nous avons mangé des repas tout à fait « normaux » (salade de riz, galettes de sarrasin, pommes de terre au four avec du poisson…) et que mon beau-père a eu la délicate attention de m’acheter du pain sans gluten (délicieux) dans sa boulangerie habituelle, j’étais mal à l’aise… J’aurais aimé ne pas avoir à « contrôler » les menus, ne pas avoir à réfléchir pour chaque repas ce que nous pourrions préparer sans que cela demande des achats spéciaux tels que des pâtes sans gluten ou des farines exotiques… Tout s’est très bien passé mais c’était peut-être un peu trop « tôt » (au bout de dix jours seulement après avoir modifié mon alimentation).

Quoi qu’il en soit, je suis fière de démarrer ma troisième semaine sans gluten et surtout sans sucre car je crois que je n’ai jamais passé autant de temps sans manger de chocolat. Ce n’est pas ce qui me manque le plus, mais c’est ce qui me surprend en premier.

En parlant d’envies, je me rends compte ce que j’aime vraiment manger et je ne m’attendais pas à dire ça : je meurs d’envie de fruits (croquer dans un fruit frais mais aussi toutes mes recettes de pâtisserie végétalienne, compotes…), de miel, de pain (je n’en ai pas encore trouvé autour de chez moi et je l’ai remplacé par des « craquottes et des glattes de riz ou maïs), de biscuits secs (type Petit Beurre bio ou cookies maison) et de chocolat.

Pour le reste (pâtes, tartes salées, pizza…) j’ai trouvé des alternatives gouteuses donc pour l’instant ça ne me manque pas. Je rêverai sûrement d’une pizza venue du meilleur Italien de la ville dans peu de temps mais pour l’instant ça va 🙂 Car, oui, habituellement on sort beaucoup, alors ce n’est pas évident de trouver des alternatives à nos restos habituels. Pour l’instant j’ai dégusté un burger sans pain (accompagné de frites), un resto asiatique (une assiette de riz avec du tofu et des légumes) et des sushis.

IMG_2641

Mon burger végétalien sans pain 😉

Je ne sais pas combien de temps va durer cette alimentation. J’ai vraiment hâte d’avoir le droit au moins de remanger des fruits, mais j’ai lu quelque part qu’il fallait trois semaines pour que le corps intègre une nouvelle habitude alors je suis confiante, et je me dis que plus le temps passera plus je vivrai bien ce régime.

D’ailleurs, à force de faire des essais en cuisine j’ai réussi à avoir quelques recettes délicieuses que je classerai dans mes incontournables alors j’ai choisi d’en partager une avec toi : celle de mes sablés citron – coco ! 😉

Pour réaliser 9 petits sablés, il te faut :

  • 50 g de farine coco
  • 25 g de farine de mais
  • 25 g de farine de riz semi-complète
  • 2 cuillères à soupe d’huile de coco
  • Un peu de noix de coco râpée
  • Le jus et le zeste d’un demi-citron bio
  • Une pincée de cardamone
  • Un peu d’eau froide

J’ai mélangé les farines, la poudre de coco, la cardamone et l’huile avec une cuillère en bois puis j’ai ajouté le zeste et le jus de citron en finissant petit à petit avec l’eau froide, cuillerée par cuillerée, en mélangeant du bout des doigts jusqu’à obtenir une pâte lisse (autant que possible) et un peu collante.

Ensuite j’ai formé de petites boules dans mes mains que j’ai aplaties en les répartissant sur une plaque de cuisson. J’ai trouvé que la texture était friable et j’ai eu peur que les biscuits finissent en miettes à la cuisson mais, bien qu’ils se soient craquelés, la texture était sablée et onctueuse.

Je les ai fait cuire à 180°C (chaleur tournante) pendant une quinzaine de minutes. Il est important de surveiller la cuisson et je conseille de les retourner au bout de dix minutes pour qu’ils dorent de chaque coté. Ils sont prêts lorsqu’en posant le doigt dessus on les sent secs et légèrement moelleux.

IMG_2716

Délicieux !

Bonne dégustation ! 😉

Publicités

Une réflexion sur “15 jours sans gluten (une surprise en fin d’article)

  1. Pingback: Bad sweet days

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s