Zéro déchet ?

Zéro déchet ? Qu’est-ce que c’est ça encore ?

Tout le monde en parle (vraiment) beaucoup ces temps-ci, moi aussi. Pas pour être dans la tendance, non, parce-que c’est mon état d’esprit.

Pour moi, zéro déchet ne signifie par uniquement « pas de déchet matériel ». Cela signifie aussi « je ne veux pas de déchet toxique dans ma vie ».

Dans mon enfance, j’ai appris à limiter ma consommation et, en-dehors d’une période où je gagnais (trop) bien ma vie durant laquelle je payais sans réfléchir et sans compter, j’ai souvent réussi à le faire. C’était principalement pour des raisons économiques je crois.

Quand j’ai commencé à modifier mon mode de vie dans sa globalité, j’ai démarré par mon shampoing (tu sais, je te le racontais dans cet article). La raison qui me motivait c’était de prendre soin de moi, de ma santé, je ne voulais plus utiliser des produits qui allaient pourquoi pas me rendre stérile et peut-être me promettre un cancer pour plus tard (entre autres). Le shampoing a été mon premier changement mais, comme l’a dit une copine l’autre jour, « quand tu tires le fil il y a tout qui vient ! ». Alors j’ai commencé à regarder aussi mes crèmes, puis mes soins, mon maquillage… Ensuite (ou en même temps) est venu le tour de ma nourriture, mes vêtements, ma déco, mes meubles, mes produits ménagers, etc etc etc…

TOUT y est passé. J’ai tout examiné, analysé, je me suis informée de plusieurs façons (internet, livres, documentaires, rencontres, ateliers…) et j’ai tout changé. Je me suis alors rendue compte que ma motivation principale, qui était la santé, n’était plus la seule. Quand tu commences à vivre autrement, quelque soit ta motivation première (économique, écologique ou humaine, au sens large), tu découvres finalement que tout est lié.

Si tu arrêtes de consommer les produits conventionnels, que tu passes par d’autres réseaux de consommation, tu as autant un effet sur ta santé, que sur ton porte-monnaie, que sur l’économie locale, que sur la planète, que sur les conditions de vie des personnes qui fabriquent nos objets, que sur ta vie sociale, que sur un tas d’autres choses.

Et c’est ça qui est beau. Chacun a sa définition du Zéro Déchet et chacun a eu son déclic qui l’a poussé à s’engager dans un mode de vie alternatif. On doit respecter qu’on est pas tous animés par les mêmes sujets (santé, environnement, budget…). Car au final, on est tous dans le même panier et on a tous envie de la même chose :

Vivre bien, mais autrement.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s